Retour

  • S7-C2 ENSEIGNEMENTS OPTIONNELS

DE 4 : D'Henri Labrouste à Édouard Albert, une autre histoire de l'architecture française

Semestre 7

  • Année : 4
  • Semestre : 7
  • Coefficient : 1,00
  • Compensable : oui
  • Stage : non
  • Session de rattrapage : oui
  • Mode : option
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

Il est admis qu'Henri Labrouste (1801 - 1875) inaugure dans deux projets magistraux (la Bibliothèque Ste Geneviève en 1850 et la Bibliothèque Nationale en 1875) les principes du rationalisme constructif français.

Une étude plus attentif de ces deux chefs d'œuvre montre cependant que leur conception dépasse le seul registre de la composition structurelle, et que contrairement à celle de ses pairs et élèves ( Violet le Duc, Guadet ou Anatole de Baudot ) l'œuvre d' Henri Labrouste insiste sur l'importance décisive de la relation entre une pensée constructive moderne, libérée de la composition néo- classique par les techniques et les matériaux nouveaux, avec la nécessaire contingence de contextes de plus en plus complexes dans lesquels s'inscrit le projet architectural moderne.

 

La pensée architecturale et constructive de Labrouste articule immédiatement la structure et les enveloppes intérieures et extérieures, la lumière et les ambiances. L'analyse de la complexité des contraintes de site et de programme le pousse à imaginer des réponses innovantes et des dispositifs complètements inédits au service d'une architecture pourtant concrète et réaliste.

 

Cette pensée originale et réactive pour son époque introduit comme moteurs principaux du projet architectural trois concepts totalement nouveaux :

La complexité, l'innovation et le processus.

Contenu

La force constructive et l'imaginaire radical des projets de Labrouste trouvent un écho et une filiation directe dans certaines mécaniques architecturales extraordinaires, à la fois sensuelles et sophistiquées, qui vont surgirent en France au vingtième siècle.

 

La Maison de verre de Pierre Chareau (1931)

La maison du peuple d'Eugene Beaudoin et Marcel Lods et Jean Prouvé (1939)

La tour Croulebarbe d'Edouard Albert (1959)

La maison de la culture du Havre de Guy Lagneau (1961)

 

Ce cours d'histoire et d'analyse théorique se propose, à travers l'étude de ces projets, éclairée par l'œuvre architecturale d'Henri Labrouste, d'esquisser une autre histoire de l'architecture française, en marge des figures tutélaires d'Auguste Perret et de Le Corbusier.

Travaux

cours bihebdomadaire

visite de projet

analyse de projet en travaux dirigés

 

validation : contrôle continu et examen.

Bibliographie

une bibliographie détaillée sera communiquée au début du cours