Retour

  • S7-C2 ENSEIGNEMENTS OPTIONNELS

Cours Semestre 9 - 2 enseignements au choix parmi l'offre des 6 domaines d'études

Semestre 7

DE 5 : La ville en utopie

Responsable(s) : Stephane Rioland

  • Année : 4
  • Semestre : 7
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

Acquérir une culture historique de l’utopie, parallèlement au processus de fabrication de la ville.

Découvrir de nouvelles approches de travail sur l’espace urbain, en particulier entre programmation et réalisation.

Analyser et comprendre ce qui relève de l’utopie et ce qui constitue un projet concret d’urbanisme.

Comprendre les mécanismes temporels de réflexion et de projection relatifs à la ville.

Contenu

La ville en Utopie : rêver la cité idéale

Utopie, dystopie et uchronie dans la fabrication de la ville

 

Responsable : Stéphane Rioland

 

Suivant le fil de l’histoire, le cours interroge les différentes approches et critiques utopiques de la fabrication des métropoles depuis l’Antiquité.

Avec la profusion actuelle des utopies concrètes ou réelles, (ZAD de Notre-Dame des Landes par exemple…) cette chronique des utopies, dystopies et uchronies expérimentales paraît aujourd’hui nécessaire à la compréhension de la ville contemporaine. Présente dans notre quotidien (récits, films, bandes dessinées, jeux,…), la question de l'utopie est devenue plus commune et s’éloigne des conceptions développées hors site par Platon ou dans l’Utopia de Thomas More en 1516. Formidable outil de réflexion sur le futur pour les uns, ou critique acérée du présent pour d’autres, l’utopie expérimente de nouvelles propositions sociales et, de fait, spatiales.

 

Au travers de l’histoire des idées, des réflexions et des propositions de philosophes, d’écrivains, d’architectes, d’urbanistes, d’artistes… la cité idéale, reflet de la société, évolue au cours des siècles. Passant de l’utopie isolée – expérimentation d’un songe –, aux dystopies critiques des utopies concrètes des nouvelles cités du XIXe siècle (New Lanark en Écosse, New Harmony aux États-Unis, Familistère de Godin à Guise…), la démarche s’enrichit de l’uchronie (le hors temps) comme outil d’expérimentation intellectuel sur le présent.

 

L’approche utopique de fabrication de ces « idéales » cités, passées, présentes ou futures, révèle une capacité d'observation et d’analyse sans équivalent, propre à enrichir de nouvelles métamorphoses de la ville.

 

'Tout le monde rêve d’une cité idéale.

Sauf ceux qui considèrent comme satisfaisante la ville qu’ils habitent.

Mais ils sont rares.'

 

Michel Ragon

L’homme et les villes, Paris, Albin Michel, 1995

 

 

Plan provisoire des cours

 

1 • Introduction générale

Rêver la cité idéale : prémisse et réthorique antique

 

2 • Moyen âge et Renaissance -

La redécouverte de l’antique et des nouveaux mondes

 

3 • La cité idéale au XVIIe siècle - guerre et paix

 

4 • Le siècle des Lumières : les architectes de la liberté

 

5 • Les sociales utopies du XIXe siècle

 

6 • Utopie et anticipation à la charnière des siècles
Sciences et technologies dans la cité

 

7 • Les dystopies du XIXe siècle. L’épreuve de la défaite.

 

8 • L’Uchronie. La ville tel qu’elle aurait pu être

 

9 • Les utopies du XXe siècle - 1

 

10 • Les utopies du XXe siècle - 2