Retour

  • S6- 10 THEORIE ET PRATIQUE DE LA CONCEPTION ARCHITECTURALE ET URBAINE - Pratique du projet architectural - Le territoire et l’édifice

Projet 6 ou Projet 5 (dont semaine intensive)

Semestre 6

Groupe 03 - Hervé Dulongcourty

Responsable(s) : Hervé Dulongcourty

  • Année : 3
  • Semestre : 6
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

Le semestre L3 S2 est dédié à la synthèse  des  connaissances  acquises  au  cours  du  cycle  par 

la  production d'un projet architectural complexe finalisé. La dimension soignante (Care) et 

ré-­‐équilibrante  (Thérapeutique  architecturale)  justifie  en  ce  sens  la  fonction sociétale

capitale de l'architecture comme moyen stratégique pour permettre un développement soutenable.

Contenu

Le travail portera sur la question de la saisonnalité.

Qu’est-ce qui fait saison en ville ?

Ce travail se fera dans l’hyper centre parisien, sur 2 petites parcelles du 1er arrondissement qui

permettent d’explorer cette question dans des micro-localités très différentes bien que très

proches.

Il sera d’abord proposé des programmes puis, des bâtiments dans ces deux parcelles qui répondent à

cette question de la saisonnalité en ville.

Un travail qui est d’actualité puisque la ville de paris a passé commande d’une étude à propos des

grandes variations thermiques qui existent dans la rue du Louvre.

Cette question amènera à comprendre les phénomènes qui relèvent :

de l'a-saisonnalité (dispositifs qui font que l’impact des saisons est minimisé)

et ceux de l'hyper saisonnalité (dispositifs signifiants des saisissons qui sont mis en place)

Il s’agit d’un ensemble de contradictions qui met en place un nouveau calendrier urbain dans les

principales métropoles : une 'calendarité métropolitaine' dans laquelle le groupe humain se

synchronise autour de dispositifs.

Travaux

L’enseignement collectif se fait sous forme de Travaux dirigés avec des cours intégrés  de 

méthodologie  et  sur  les  notions  rencontrées  lors  du  semestre.  Les étudiants remettent et

présentent leur production hebdomadairement lors de cette séance. Il y a correction et échange

durant ces séances de travail devant et avec l’ensemble du groupe par le biais de l’affichage papier

ou de la projection. La présence de tous les étudiants est obligatoire le jour du TD / présentation

collective.

Bibliographie

CECCARINI, Patrizio. Catastrophisme architectural. L’architecture comme sémio-physique de

l’espace social. Paris : L’Harmattan, 2003.

 

ECO, Umberto. Segno (1980), trad. fr. Le Signe. Histoire et analyse d’un concept. Traduction depuis

l’italien de Jean-Marie Klinkenberg. Bruxelles : Labor, 1988. Coll. «Le livre de poche, biblio

essais», dirigée par Jean-Paul Enthoven, n° 4159.

 

GIBSON, James J. The ecological approach to visual perception. New York : Psycho-logy Press. Taylor

et Francis Group, 1986.

 

KAWABATA, Yasunari. Yukikuni (1935-1947), trad. fr. Pays de neige. Traduction depuis le japonais de

Bunkichi Fujimori, texte français de Armel Guerne. Paris : Albin Michel, 1982.

 

REED, Chris et Nina-Marie Lister. Projective Ecologies. New York : Harvard University Graduate

School of Design, 2014.

 

Saisons des villes. Ouvrage collectif. Sous la direction de Alain Guez et Hélène Subrémon,

photographies de Armin Linke. Paris : éditions Donner Lieu, 2013.

Informations supplémentaires

Le contenu de l’enseignement balayera l’ensemble des catégories disciplinaires de la Licence CMAu

(complexité, organicité, chaos, systémique, épistémologie,  morphogenèse,  artefact,  narratologie, 

dispositif,  grammatologie, etc.). Nous utiliserons la méthode systémique ou cybernétique appliquée

autant aux perceptions qu’aux affectations et autres processus ayant trait à la cognition.