Retour

  • S5- 10 THEORIE ET PRATIQUE DE LA CONCEPTION ARCHITECTURALE ET URBAINE - Pratique du projet architectural - Le territoire et l’édifice

Projet 5 ou Projet 6 : L'édifice public contextualisé - Semaine intensive

Semestre 5

Groupe 08 - Simon Rodriguez-Pagès et E. Sarrazin

Responsable(s) : Simon Rodriguez-Pages, Emmanuelle Sarrazin

Enseignant(s) : Bruno Person

  • Année : 3
  • Semestre : 5
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

SEMAINE INTENSIVE : « LA COUR et le PAVILLON »

 

Objectif :

Par son introversion, la cour relie, qu’elle soit cloître, place, cour d’école ou patio, elle est

l’expression d’une communauté, religieuse, urbaine, éducative, familiale à la recherche de son

harmonie.

Par le détachement qu’il procure, le pavillon manifeste l’indépendance, il est l’expression de

liberté, d’individualité.

Ces deux archétypes sont proposés pour thématique à la semaine intensive, faisant ainsi écho au

programme de l’école qui spécifie que ce semestre est dédié à une investigation sur les notions

d’archétypes et de types.

 

PROJET : UN GROUPE SCOLAIRE en PERIPHERIE URBAINE

 

Objectif :

Il s’agit dans ce deuxième temps pédagogique pour les étudiants de manipuler les notions entrevues

lors de la semaine intensive :

- Avec le pavillon, il s’agira de composer des espaces ouverts, de comprendre la logique qui permet

à cet archétype d’avoir la vertu de s’accroître, soit par addition de parties sous-jacentes à

lui-même soit par juxtaposition d’autres pavillons.

- Avec la cour, c’est la reconnaissance d’un principe qui impose sa limite et de ce fait est dans

l’impossibilité de croître. Principe qui doit donc être préalablement réfléchi dans son

dimensionnement.

Contenu

SEMAINE INTENSIVE : « LA COUR et le PAVILLON »

 

 

Contenu:

La semaine s’apparente à un séminaire sur la base d’une étude de couples d’édifices. Après avoir

reconnu la part de pavillon et de cour qui articule ces édifices les étudiants restituent leurs

analyses sur la base de figures mettant en évidence les qualités spatiales de ces deux archétypes.

Le travail final consiste dans la production d’une affiche par chaque groupe d’étudiants illustrant

un thème caractéristique du couple d’édifices analysés.

 

PROJET : UN GROUPE SCOLAIRE en PERIPHERIE URBAINE

 

Contenu :

A partir d’un programme d’école, dont les qualités de type seront analysées à partir d’exemples liés

à des pédagogies diverses, les étudiants réfléchiront sur la place de la cour dans ce nouveau temps

de socialisation des enfants, sur la place du pavillon quant à l’image de cette institution dans la

ville.

Le choix du site est déterminé de telle façon à ce que le projet est la capacité de structurer son

territoire, notamment par la mise en place d’un parvis.

Travaux

Le rendu sera précisé ultérieurement, globalement les plans pour la compréhension distributive

seront au 1/200 ainsi que la maquette.

 

Afin de commencer efficacement le travail et de rendre les corrections productives, les étudiants

sont invités à suivre les consignes suivantes pour les quatre premières semaines, l’ensemble du

travail ci-après sera consigné sous format A3 et sera impérativement présenté lors de l’évaluation

finale :

 

Semaine 1 :

 

Une fois compris la notion « d’idéalité formelle », les étudiants tenteront de projeter pour chaque

éléments de programme ce que chaque espace « veut être ». Ce travail pour ne pas être formaliste ne

peut être pensé que dans la relation qui unit un espace à un autre, ainsi il convient d’illustrer ce

que pourrait être sans pensée préconçue du « tout(de l’ensemble) » les couples suivant : parvis –

hall, hall – cour, classes –classes, salle polyvalente – hall, salle polyvalente – cour, etc…

Ces illustrations peuvent être des morceaux de plans, des morceaux de coupes, des perspectives

frontales (intégrant éventuellement des morceaux de paysage), des axonométries. Compte tenu du

nombre de relations possibles l’étudiant sera en mesure dès la première semaine de proposer 10 pages

de dessin.(1 relation par page) .Pour chaque relation l’étudiant réservera 1 h30 (total 15 heures).

 

Semaine

 

2 :

1 – à partir de la liste de référence ci après, établir une analyse critique des projets par des

schémas sans utilisation de photocopies (évalué à 6 heures de travail)

2 – Visite du site et compte rendu illustré (4 heures de visite – 6 heures de travail). Les

illustrations sont interprétatives, elles témoignent d’un regard personnel.

3 – Lectures sur le sujet (entre autre celles proposées ci après) Compte rendu (3 heures)

Production par le groupe d’une maquette du site. (2 heures par étudiant)

 

Semaine 3 et 4:

 

A partir de l’analyse du site et en fonction des premières réflexions sur les relations entre les

espaces l’étudiant proposera un schéma, une figure représentant une partition spatiale. Ce schéma

abstrait doit faire apparaître au-delà de la typologie distributive une idée d’espace. Une idée

d’espace c’est tout simplement une idée des intervalles proposés, sur la nature des limites des

espaces entre eux. Une fois encore ce travail n’est possible qu’en faisant référence à l’espace qui

précède et à l’espace extérieur avec lequel tout espace intérieur est forcément en relation. En

parallèle les étudiants se détermineront sur un choix structurel (Plan libre – Plan structure –

Raumplan)

Bibliographie

Références

 

Les étudiants sont invités à redessiner les documents en faisant apparaître les schémas

sous-jacents, ceci dès la première semaine.

 

Ecole primaire – MENDRISIOTTO – (TESSIN – Suisse) arch. Aurelio GALFETTI

 

Ecole élémentaire COLLINA d’ORO – MONTAGNOLA – (TESSIN Suisse) arch: Livio VACCHINI

 

Scuola MEDIA – MORBIO – (TESSIN – Suisse) arch: Mario BOTTA

 

Elementary School – SOBORG (Danemark) 1948-57 arch: Arne JACOBSEN

 

Ecole de plein air – SURESNES (France) arch : Marcel LODS

 

Ecole secondaire –VILLEJUIF – (France) arch : LURCAT

 

Apollo School - AMSTERDAM et DELFT MNTESSORI (Pays-bas) arch : Herman HERTZBERGER

 

Ecole primaire TURO de CARGOL – BARCELONE (Espagne) Manuel BRULLET

 

Collège NAVALMORAL de la MATA – CACERES (Espagne) - AYALA architectes (monographie TC)

 

Collège du 12 octobre – SAO PALO (Brésil) 1962 Vilanova ARTIGAS Monographie

 

BAUMSCHLAGER - EBERLE