Retour

  • S4- 40 CULTURE ARTISTIQUE ET EXPRESSION PLASTIQUE

TD Matières, matériaux, lumière et couleur, Théorie de la couleur et de la lumière

Semestre 4

Groupe - Léandre Bernard-Brunel

Responsable(s) : Léandre Bernard-Brunel

  • Année : 2
  • Semestre : 4
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

Ce TD se présente comme laboratoire, un atelier, ouvert à la discussion et à l’expérimentation,

dans lequel les étudiants pourront éprouver le geste de l’image en mouvement sous toutes ses formes

en lien avec l’architecture et le bâti autour de problématiques liées à la lumière et à la couleur.

 

 

Nos productions seront stimulées par des visionnages de films et d’extraits, la lecture d’ouvrages

et d’articles, des visites d’expositions… L’occasion sera de se confronter à cette histoire in vivo,

dans sa pleine contemporanéité.

 

Nous expérimenterons des outils pratiques et poétiques sous formes d’exercices avec consignes dans

un premier temps, puis sous forme de suivis de projets personnels dans un second temps.

 

Ensemble, il s’agira d’éprouver suffisamment tôt les outils à notre disposition. Ecrire,

storyborder, cadrer, éclairer, sonoriser, monter, étalonner, mixer même sont des outils qui

permettent d’ouvrir le champ d’action sur le monde. Il s’agira ensemble d’appréhender un ensemble de

technicités simples pour une première approche. Des contraintes formelles, ainsi que des angles

thématiques permettront alors au début d’offrir un cadre à vos d’expérimentations.

 

De façon pragmatique, il s’agira de d’acquérir une autonomie sur le matériel photo et vidéo de

l’école.

 

###

 

 'La technique c’est bien.

 

On accumule les calques, on réajuste les patrons successifs sur les formes en bois, comment des

questions du jour, apportées successivement comme un vent frais, sont dépliées, réenroulées dans une

chambre intérieure sur mesure, l’âme du cerveau, ça produit de la chaleur paradoxale.

 

Vous sentez bien que c’est un bonheur étrange. »

 

Olivier Cadiot, Un nid pourquoi faire, POL

Contenu

Partant de la formule de Goethe dans le Traité des couleurs : « La transparence est le premier

degré du trouble ». Nous allons interroger les différents niveaux de trouble et d’opacité et leur

faculté à révéler ou réveiller des espaces intérieurs. Songez à l’importance des vitraux dans l’art

européen, puis plus proches de nous aux films intimes, sensuels et expérimentaux de Stan Brakhage. 

 

Ensemble nous allons principalement par la photo, la vidéo, l’installation lumineuse ou encore le

dessin bâtir - sur différentes modalités - des partitions lumineuses qui sont autant de façon de

tracer l’essence d’espace à habiter. 

 

Nous lirons les textes de Pasolini sur la disparition des Lucioles dans les villes et les

conséquences politiques d’un monde de la surexposition. Nous verrons en pratique ce qui peut se

cacher derrière les Eloge(s) de l’ombre. 

 

L’objectif n’est pas de disserter sur la lumière, mais bien de s’approprier cette matière complexe,

dans son histoire et ses géographies pour tisser des objets visuels et plastiques qui se devront

d’être singuliers.

Travaux

Vidéos muettes ou sonores, maquettes pour un film, travaux photographiques, installations

lumineuses ou sonores seront les médiums que nous allons déployer ensemble. Nous travaillerons avec

l’épaisseur du temps.

Bibliographie

L'éloge de l'ombre de Junichirô Tanizaki

Le Grand Incendie de Londres de Jacques Roubaud

'Survivance des lucioles', de Georges Didi-Huberman

 

films :

'En avant Jeunesse' de Pedro Costa

Informations supplémentaires

Outils :

 

Un appareil enregistrant de la vidéo quelque soit la qualité (au moins 1 pour deux étudiants - il y

en a au labo photo/vidéo pour emprunt)

Deux lampes torches

Un carnet de recherche avec des outils graphiques libres.

Un ordinateur ou tablette portable pour visionner les travaux (au moins 1 pour deux étudiants)