Retour

  • S4- 40 CULTURE ARTISTIQUE ET EXPRESSION PLASTIQUE

TD Matières, matériaux, lumière et couleur, Théorie de la couleur et de la lumière

Semestre 4

Groupe - Guillaume Meigneux

Responsable(s) : Guillaume Meigneux

  • Année : 2
  • Semestre : 4
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

Cet enseignement vise à familiariser l’étudiant avec la création artistique en tant qu’elle suppose :

1/ d’être force de proposition, il s’agit ici d’accompagner l’étudiant à être capable de se saisir d’une thématique, d’une situation ou d’un énoncé afin d’en restituer une lecture personnelle et originale.

2/ de se confronter à l’idée de l’achèvement, c’est à dire à la production d’un objet fini, voué à s’exprimer par lui-même.

 

A l’issu de ce semestre l’étudiant sera capable de construire une pensée critique et de la traduire en une proposition formelle. Mettre le dire à l’épreuve du faire. Comprendre, analyser, puis manipuler l’objet, la matière, et par là-même renouveler sa propre réflexion. La création artistique contribue alors à la formation d’un regard sensible sur notre expérience du monde à travers la production concrète d’images.

Contenu

Le titre du semestre est : Le sens de la marche

 

 

Il s’agit de sortir de l’atelier et du papier.

De faire l’expérience du terrain pour faire du terrain une expérience.

 

Nous aborderons « le terrain » à travers la marche, qu’elle soit traversée, dérive, acte de revendication, ou simple présence au monde.

 

La marche a questionné tout au long du XXe siècle la production artistique. Des dadaïstes aux  « performances périurbaines » (Stalker, Sturm…) la marche s’est imposée comme un acte de création à part entière, et dont le A line made by Walking de Long en serait le point de quintessence car il réunit pour la première fois dans une même figure la sculpture et la performance. La marche s’impose alors comme un « instrument esthétique en mesure de décrire et de modifier ces espaces métropolitains » (Carreri)

 

 

Il y a dans cette histoire de l’art de la marche du 20e siècle comme une volonté d’épurer la sculpture et de retrouver cet acte premier de la marche erratique, celle des cueilleurs-chasseurs du paléolithique qui consista à donner un sens au chaos naturel du monde.

 

Nous partirons à la recherche de cette marche erratique en nous interrogeant sur les traces que nous laissons alors dans l’espace. Comment faire de cette expérience du monde une proposition formelle ? Comment retranscrire et partager les sensations et les perceptions qui accompagnent ces marches ? Comment observer la transformation dans l’espace et les significations que nos actions peuvent impliquer ?

 

Le cours se divisera en trois étapes :

1. faire une lecture critique et personnelle d’un lieu en l’abordant par la marche.

2. identifier les éléments et les évènements que cela produit, aussi bien en vous que sur les autres ou dans l’espace.

3. trouver la manière de réactiver ensuite des observations par la production d’une oeuvre plastique, photographique, vidéographique ou performative.

 

Ce cours peut se voir comme une introduction sensible et complémentaire à l’approche scientifique proposée par S. Parvu en S7 dans le séminaire Chemin Faisant.

Travaux

réalisation in situ

carnet de bord pour la formulation et préparation

photo, vidéo, récit pour la restitution

Bibliographie

la revue des ressources. Internationale situationniste , intégrale des 12 numéros de la revue parus entre 1958 et 1969, [en ligne]. Disponible sur : < www.larevuedesressources.org/internationale-situationniste-integrale-des-12-numeros-de-la-revue-parus-entre-1958-et,2548.html > (consulté le 23.01.2017).

Plastik art et science, NUMÉRO #04 Art et biodiversité : un art durable ? [en ligne]. Disponible sur : < art-science.univ-paris1.fr/plastik/sommaire.php > (consulté le 23.01.2017).

Le Laboratoire Urbanisme Insurrectionnel [en ligne]. Disponible sur : < laboratoireurbanismeinsurrectionnel.blogspot.fr > (consulté le 23.01.2017).

 

Dewey John, L’art comme expérience, Collection Folio essais (n° 534), Gallimard, 2010

Escorne Marie L'art à même la ville (Broché), 2012

O'Rourke Karen, Walking and Mapping: Artists As Cartographers (Anglais) Broché, 2016.

Careri Francesco, Walkscapes, la marche comme pratique esthétique, J. Chambon, 2013

Davila, Marcher Créer, Regard, 2002

Informations supplémentaires

documents écrits et graphiques, projections, conférences, expositions