Retour

  • S4- 40 CULTURE ARTISTIQUE ET EXPRESSION PLASTIQUE

TD Matières, matériaux, lumière et couleur, Théorie de la couleur et de la lumière

Semestre 4

Groupe - Emmanuelle Bouyer

Responsable(s) : Emmanuelle Bouyer

  • Année : 2
  • Semestre : 4
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

A L'ECOUTE DU FLEUVE/

LES EXTRAORDINAIRES POSSIBLES

ou comment questionner les prémisses d’un projet?

 

L’objectif de ce semestre est de questionner l’acte d’écouter, de voir, de transposer.

 

Il s’agira d’explorer un milieu, celui de la Seine

En mobilisant deux angles d’approches:

1 en s’appuyant sur l’expérience physique et sensible .

2 en rencontrant d’autres modes de lecture et de représentations de ce territoire.

 

 

C’est dans la tension entre ces deux approches que chacun apprendra à:

 

Développer des outils pour reconnaitre, saisir, noter ce que nous percevons,

Densifier son propos, en documentant, critiquant, manipulant son propre travail.

Expérimenter des interventions à l'échelle 1

Elargir ses modes de perceptions et de représentation

Produire une exposition

Contenu

A L'ECOUTE DU FLEUVE/

LES EXTRAORDINAIRES POSSIBLES

une exposition

 

Ce semestre s’inscrit dans le cadre d’un projet culturel autour de la Seine, porté par « Le petit bain » équipement culturel flottant, situé au Port de la gare , à proximité de L’Ensa. :

 

« celui d’inventer un événement sur le fleuve qui soit le reflet de ses identités multiples et de sa solidarité, suites aux récentes crues de la Seine qui ont touché Paris et sa métropole en juin 2016 et en janvier 2018. Celles-ci ont fortement impacté l’écosystème des entreprises du fleuve, les navigants, les industriels et les établissements flottants. Ces deux catastrophes naturelles dans un laps de temps court ont eu pour effet de rapprocher et de fédérer des univers qui se côtoyaient sans réellement se connaître, faisant émerger une identité multiple et solidaire, un peuple du fleuve. Une fois passées les urgences et les réparations, ce peuple nouvellement retrouvé a spontanément émis ce besoin commun. »

 

Cet enseignement propose à cette phase du projet de travailler sur la question du « peuple du fleuve » par le biais d’une transposition plastique, comme une exploration poétique du milieu.

Il s'agira de questionner la représentation que l'on peut se faire d'un milieu en fonction du point de vue que l'on adopte, et de l’usage que l’on en a, et d’en rendre compte dans un exposition.

 

Les points d'entrée de la découverte du lieu par les étudiants seront :

A l’écoute des régulateurs du flux

A l’écoute des pécheurs

A l’écoute des oiseaux,

A l’écoute des des poissons

A l’écoute des promeneurs…

A l’écoute des industriels…

A l’écoute des navigants…

A l’écoute des établissements flottants…

 

Une autre approche viendra compléter cette enquête, en s’appuyant sur l’expérience physique et sensible avec un travail de transposition en mouvement de la question du flottement, du glissement , du liquide.

 

 

L’exploration se déroulera sur plusieurs séances, pour aboutir à une exposition des productions des étudiants dans un lieu encore non défini.

 

Le projet s‘effectuera étape par étape entre actions sur le site , arpentages et rencontres avec des usagers et travail en atelier.

Les productions plastiques tenteront de rendre compte d'un territoire à entrées multiples, d'imaginer, de fabriquer des modes de représentation, des dispositifs d'appréhension de la complexité de ce lieu.

Elles questionneront les outils de lecture du territoire comme l’impact physique qu’il produit en regard des représentations mentales ou effectives qu’ils induisent .

Au travers de ces travaux, les questions de flux, de temporalités, de proche et lointain, de stable et mouvant, ou de commun seront abordées .

Travaux

Une exposition (lieu à définir)

 

captations, notations diverses .

cartographie sensible, installations…

Fabrication d'une installation ou d'un dispositif

Bibliographie

L'espèce dans l'espace. Aurélien Bory ed Actes sud Papers 2017

Rony Horn . Collection Lambert en Avignon. Phébus. 2009

Tacita Dean Lanscape portrait still life . A.Harris, A. Hollinghurst, A. Smith . R.A. London 2018

La vie sensible. Emanuele Coccia.Rivages poche 2018

Informations supplémentaires

Visites et rencontres avec les travailleurs du fleuve en différents lieux.

Atelier avec Yasuyo Mochizuchi , comédienne , enseignante au LEM et à l'école internationale de théâtre J.Lecoq(à confirmer)