Retour

  • S3- 10 THEORIE ET PRATIQUE DE LA CONCEPTION ARCHITECTURALE ET URBAINE - Découverte expérimentale du projet architectural - L’architecture et l’édifice

Projet 3 ou Projet 4 - Equipement/le parcours

Groupe 09 - Dominique Cornaert

Responsable(s) : Dominique Cornaert

  • Année : 2
  • Semestre : 3
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

JEUX DE CONSTRUCTIONS

 

La production du logement collectif ou intermédiaire en France est historiquement partagée entre

logement social et promotion immobilière. Les idéaux du premier butent sur une organisation et une

gestion bureaucratiques, une définition des besoins archaïque qui ne prend pas en compte les

évolutions des modes de vie, des budgets contraints et des surfaces forcément limitées. La promotion

immobilière ne se différencie du logement social que par la mise en œuvre d'artifices cosmétiques et

l'intégration d'une marge de rentabilité supérieure.

Au final, l'offre de logements, sociaux ou privés, est peu ou prou identique. Basée sur une

définition normative, elle propose un produit moyen qui par définition ne peut satisfaire la

diversité des demandes. Les besoins individuels des habitants sont ignorés, tout comme les

possibilités de mutualisation et de partage qu'offrent pourtant ces types d'habitat.

Ici et là émergent d'autres formes de productions possibles, dont le principe d'autopromotion que

nous proposons d'explorer.

Contenu

Le projet d'architecture comme transcription d'un récit.

La forme produite est bien souvent le résultat d'une pensée qui va du général au particulier et

s'appuie sur une chronologie de projet mettant en œuvre figures, études de masses, relations

contextuelles, soit une démarche dans laquelle l'objet urbain est pensé d'abord dans son rapport à

la ville et seulement ensuite dans son rapport à l'habitant.

Sans remettre en cause la pertinence des critères, nous proposons d'inverser l'ordre des priorités:

plutôt que la simplicité relative de l'immeuble de logements qui tente en premier lieu d'apporter

une réponse au contexte urbain dans lequel il s'inscrit et de satisfaire aux exigences quantitatives

de son programme, nous envisagerons la question du logement collectif et intermédiaire d'abord comme

le produit de l'accumulation de situations individuelles aptes à générer un projet commun.

Travaux

Jeu de rôles

 

- Règles du jeu (1 semaine)

Des scénarii d'habitants sont définis: situation familiale et professionnelle, goûts personnels,

passions et envies sont décrits dans un 'portrait' à la manière d'une nouvelle qui comportera

obligatoirement un titre.

Les personnages sont uniques et par définition différents, mais ils partagent le même souhait d'un

environnement plus sain, plus sûr, moins énergivore, plus autonome.

Chaque étudiant construit le récit personnel d'un personnage fictif.

Des couples 'client-architecte' sont ensuite tirés au sort, chaque étudiant assumant tour à tour les

deux rôles, dans deux couples différents.

 

- Tête à tête (3 semaines)

Chaque 'client' va ensuite s'employer à décrire à son 'architecte' l'univers dans lequel il aimerait

vivre et chaque 'architecte' tentera de traduire ces demandes en dispositif, espaces, ambiances. La

qualité de la communication et de ses outils sera donc primordiale, dans une situation comme dans

l'autre.

 

- Prise de tête (10 semaines)

Chaque projet individuel étant défini, l'ensemble du groupe va se muer en coopérative

d'autopromotion. Les étudiants se regrouperont par deux et chaque duo d'étudiants proposera un

terrain possible pour l'édification du rêve collectif, dans une commune limitrophe de Paris. Après

débat contradictoire, un terrain sera retenu (ou 2 ou 3 si les arguments avancés le justifient).

Chacun duo devient alors l'agence d'architecture du groupe, en charge de proposer un dispositif qui

saura prendre en compte la diversité des situations et des demandes initiales pour la traduire en un

projet possédant son identité propre. Le projet s'attachera en particulier à proposer et à définir:

- les 'lieux communs', espaces de la vie collective à géométries variables.

- la place de la nature dans un projet qui appartient à la métropole: possibilité d'agriculture

urbaine, d'élevage, création de supports à la biodiversité, ...

- les moyens d'une alternative énergétique: conception passive, sources d'énergies renouvelables

intégrées, ...

Le projet comprendra obligatoirement une partie de logements intermédiaires (disposant d'un accès

individuel) et une partie de logements collectifs.

Bibliographie

Bibliographie

 

D'autres éléments seront transmis au cours du semestre, mais les ouvrages suivants constituent une

première approche:

 

Le pays des maisons longues et autres trajectoires, Luca Merlini, MetisPresses 2010,

pour illustrer la notion de récit en architecture, ... et se faire plaisir. A déguster avant de

débuter le semestre.

L'architecture écologique du Vorarlberg, Dominique Gauzin Muller, Le Moniteur, 2009

comme exemples d'une architecture contemporaine répondant aux problématique de développement

soutenable

Histoire de construire, Patrick Bouchain, Actes Sud, 2012, 418 p.

Architecture météorologique, Philippe Rahm, Archibooks, 2009, 123 p.

 

Les sites et travaux des collectifs suivants méritent aussi un détour:

 

ecopirates.net

laboratoireurbanismeinsurrectionnel.blogspot.fr

divisare.com

osservatorionomade.net

raumlabor.net

banlieuedeparis.org

promenades-urbaines.com

feld72.at

polimorph.net

Informations supplémentaires

o Théorie et pratique du projet architectural

o Conception et mise en forme

o Liens avec autres disciplines: actualité, arts plastiques, écologie, philosophie, politique,

sciences humaines