Retour

  • S3- 10 THEORIE ET PRATIQUE DE LA CONCEPTION ARCHITECTURALE ET URBAINE - Découverte expérimentale du projet architectural - L’architecture et l’édifice

Projet 3- Equipement/le parcours

Groupe 09 - Dominique Cornaert

Responsable(s) : Dominique Cornaert

  • Année : 2
  • Semestre : 3
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

JEUX DE CONSTRUCTIONS

 

La production du logement collectif ou intermédiaire en France est historiquement partagée entre promotion immobilière et logement social même si le niveau de production de ce dernier est historiquement bas. Les idéaux du logement social butent sur une organisation et une gestion bureaucratiques, une définition des besoins archaïque qui ne prend pas en compte les évolutions des modes de vie, des budgets contraints et des surfaces forcément limitées.

 

La promotion immobilière ne se différencie du logement social que par la mise en œuvre d'artifices cosmétiques et l'intégration d'une marge de rentabilité supérieure.

 

Au final, l'offre de logements, sociaux ou privés, est peu ou prou identique. Basée sur une définition normative, elle propose un produit moyen qui par définition ne peut satisfaire la diversité des demandes. Les besoins individuels des habitants ne sont pas pris en compte, pas plus que les possibilités de mutualisation et de partage qu'offrent pourtant ces types d'habitat.

 

Ici et là existent pourtant d'autres formes de production du logement. L'autopromotion en fait partie.

Contenu

Le projet d'architecture comme transcription d'un récit.

 

La forme produite est bien souvent le résultat d'une pensée qui va du général au particulier et s'appuie sur une chronologie de projet mettant en œuvre figures, études de masses, relations contextuelles, soit une démarche dans laquelle l'objet urbain est pensé d'abord dans son rapport à la ville et seulement ensuite dans son rapport à l'habitant.

 

Sans remettre en cause la pertinence de ces critères, le studio Jeux de constructions propose d'inverser le raisonnement. Le schéma classique de l'immeuble de logements qui tente en premier lieu d'apporter une réponse au contexte urbain dans lequel il s'inscrit pour satisfaire ensuite aux exigences quantitatives de son programme peut-il être remis en cause ?

 

La question du logement collectif et intermédiaire peut-elle être envisagée d'abord comme le produit de l'accumulation de situations individuelles ?

 

Quelle serait alors son aptitude à générer un projet commun?

Travaux

Jeu de rôles

 

- Règles du jeu (1 semaine)

 

Des scénarii d'habitants sont définis: situation familiale et professionnelle, goûts personnels, passions et envies sont décrits dans un 'portrait' à la manière d'une nouvelle qui comportera obligatoirement un titre.

Les personnages sont uniques et par définition différents, mais ils partagent le même souhait d'un environnement plus sain, plus sûr, moins énergivore, plus autonome.

Chaque étudiant construit le récit personnel d'un personnage fictif.

Des couples 'client-architecte' sont ensuite tirés au sort, chaque étudiant assumant tour à tour les deux rôles, dans deux couples différents.

 

- Tête à tête (3 semaines)

 

Chaque 'client' va ensuite s'employer à décrire à son 'architecte' l'univers dans lequel il aimerait vivre et chaque 'architecte' tentera de traduire ces demandes en dispositifs, espaces, ambiances. La qualité de la communication et de ses outils sera donc primordiale, dans une situation comme dans l'autre.

 

- Prise de tête (10 semaines)

 

Chaque projet individuel étant défini, il est traduit, comme pour le personnage du récit, en quelques mots clés qui expriment ses qualités principales, ses caractéristiques marquantes qui devront impérativement se retrouver dans le projet commun. Autrement dit, il ne s’agit pas d’additionner des formes mais de prendre en compte le fond, l’esprit de chaque projet individuel pour concevoir le projet commun. « Rien n’est transmissible que la pensée… » (Le Corbusier, Le voyage d’Orient, Paris, Forces Vives, 1965).

 

L'ensemble du groupe va se muer en coopérative d'autopromotion. Les étudiants se regrouperont par deux ou trois (maximum) et un terrain possible pour l'édification du rêve collectif sera choisi, dans une commune limitrophe de Paris.

 

Chaque groupe devient alors l'agence d'architecture de l’association d’auto promoteurs, en charge de proposer un dispositif qui saura prendre en compte la diversité des situations et des demandes initiales pour la traduire en un projet possédant son identité propre.

 

Le projet s'attachera en particulier à proposer et à définir:

- les 'lieux du commun', espaces de la vie collective à géométries variables.

- la place de la nature dans un projet qui appartient à la métropole: possibilité d'agriculture urbaine, de micro élevage, création de supports à la biodiversité, ...

- les moyens d'une alternative énergétique: conception passive, sources d'énergies renouvelables intégrées, ...

Le projet comprendra obligatoirement une majorité de logements intermédiaires (disposant d'un accès individuel), une part de clusters (logements partagés), une part de logements collectifs.

 

Le projet interrogera également les conditions contemporaines de production de la ville, en se plaçant dans un contexte évoluant désormais en temps réel : le studio G9 sera associé au studio de Dominique Pinon (G7), qui travaillera sur le thème d’un équipement public de quartier situé sur le même terrain. Il s’agira donc pour les groupes de prendre en compte cette donnée du contexte, pour définir les rapports entretenus par les 2 projets, qui interagiront dans le même lieu. Ils pourront être dissociés ou imbriqués (voir par exemple les projets de Feld72, cf bibliographie ci-après), mais interrogeront dans les 2 cas la complexité programmatique et les notions d’espaces publics, communs ou privés qu’ils mettront en jeu.

 

Plusieurs séances communes avec les étudiants du studio de Dominique Pinon seront organisées au cours du semestre. Un calendrier vous sera remis à la première séance.

Bibliographie

D'autres éléments seront transmis au cours du semestre, mais les ouvrages suivants constituent une première approche:

 

Choisir l'habitat partagé. L'aventure de Kraftwerk. Adrien Poullain, Editions Parenthèses, avril 2018. Un ouvrage incontournable pour nourrir vos projets du semestre.

 

Le pays des maisons longues et autres trajectoires, Luca Merlini, MetisPresses 2010,

pour illustrer la notion de récit en architecture, ... et se faire plaisir. A savourer avant de débuter le semestre.

 

Deux ouvrages de référence avec des exemples redessinés, publiés à l’échelle, pour un large panorama des typologies de logements. Indispensables dans votre bibliothèque :

 

Recueil de plans d’habitation / Atlante delle planimetrie residenziali, Schneider, Friederike / Heckmann, Oliver, Birkhäuser 2007

Typologie + Innovativer Wohnungsbau, Ebner, Peter / Herrmann, Eva / Röllbacher, Roman / Kuntscher, Markus / Wietzorrek, Ulrike, Birkhäuser 2009

 

Un ouvrage de référence sur l’architecture du Vorarlberg, une région d’Autriche qui est LE laboratoire de la construction écologique et de la diffusion de la culture architecturale auprès du public, et ce depuis la fin des années 60 :

 

L'architecture écologique du Vorarlberg, Dominique Gauzin Muller, Le Moniteur, 2009

comme exemples d'une architecture résolument contemporaine répondant aux problématiques de développement soutenable

Sur la représentation et en particulier sur le dessin d’architecture proprement dit, vous prendrez l’habitude (et ne la perdrez plus jamais !) de consulter assidûment à la bibliothèque les revues suivantes, dont tous les projets publiés sont soigneusement redessinés, avec un code graphique immuable et qui est le plus efficace que vous puissiez trouver :

www.detail-online.com

elcroquis.es

Des abonnements à ces revues sont d’excellents choix pour votre lettre au père Noel, que vous pourrez compléter par un ouvrage indispensable :

Perfect Scale, Ansgar Schulz et Benedikt Schulz, Editions Détail, 2016,

disponible sur shop.detail.de/eu_e/perfect-scale-1.html

 

Vous l’aurez compris : l’usage des bibliothèques d’objet inclues dans les logiciels de dessin que vous utilisez est interdit dans ce studio.

 

La consultation d’ouvrages en bibliothèque a depuis longtemps perdu de son attrait auprès des étudiants, au profit d’un zapping compulsif sur les sites qui publient des projets d’archi. C’est très très dommage, car ici encore, c’est la consommation d’images qui l’emporte sur la lecture des plans et des coupes, seule à même de vous permettre de comprendre un projet, et de nourrir réellement vos références.

Je ferai néanmoins une exception pour Divisare, excellent site très bien organisé (recherche par mots clefs très étendue), photos de qualité, documents graphiques trop rares mais présents quand même, voire abondants pour certains projets :

 

divisare.com

 

Les travaux des agences ou collectifs suivants méritent aussi un détour, parfois par simple curiosité, mais il faut en revanche ouvrir l’œil sur le site de Feld72 pour leurs projets qui mêlent habitat, sous diverses formes, activités, espaces partagés, qui s’attachent aux questions sociales et urbaines, etc… Et aussi parce qu’ils développent des modes représentation divers, séduisants et pertinents, et qu’ils ont de l’humour.

 

www.feld72.at

»… there is no break between the theoretical and experimental projects of feld72 and their designs for buildings: all of their work, irrespective of scale or means, investigates how the world is engaged and perceived through the lens of architecture. And there is an architectural lesson we can draw from this work, namely that the essence of architecture is nothing architectural.« – Kari Jormakka

 

www.osservatorionomade.netwww.raumlabor.net

www.banlieuedeparis.org/wp3/56stblaise.wordpress.com

www.promenades-urbaines.com/modules/content/index.php et page=accueil

www.urbantactics.org/network/network.htmlwww.polimorph.net

www.exyzt.netwww.1024architecture.net

Informations supplémentaires

o Théorie et pratique du projet architectural

o Conception et mise en forme

o Liens avec autres disciplines: actualité, arts plastiques, écologie, philosophie, politique, sciences humaines