Retour

  • S3- 10 THEORIE ET PRATIQUE DE LA CONCEPTION ARCHITECTURALE ET URBAINE - Découverte expérimentale du projet architectural - L’architecture et l’édifice

Projet 3- Equipement/le parcours

Groupe 03 - Emmanuel Vicarini et Yassine Bruneau

Responsable(s) : Emmanuel Vicarini

Enseignant(s) : Patrice Ceccarini, Yassine Bruneau

  • Année : 2
  • Semestre : 3
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

Comprendre et savoir mettre en œuvre les dispositifs phénoménologiques physiques et sociaux comportementaux.

Apprendre à développer en 2D et 3D la relation de la forme à son usage par le biais d'études de profilages d'un programme.

Ces profilages sont développés à partir de l'étude des phénomènes physiques (liés à la géographie physique) et de l'étude des phénomènes sociaux comportementaux (behaviorisme, habitus...) dans un premier exercice.

Contenu

Les phénomènes physiques ont une incidence déterminante concernant l’édification dont les questions environnementales liées à l’éco-responsabilité donnent une première approche. Les phénomènes comportementaux déterminent quant à eux les règles sociales et comportementales à partir desquelles les édifices doivent être organisés.

 

L’étude de la phénoménalité des éléments naturels (physiques) et humains (anthropologiques) permet, dès lors que ces derniers sont soigneusement observés, de définir la forme « énergétique » d’un édifice –ce que l’on peut définir en d’autres termes comme étant en quelque sorte le « profilage » externe et interne de celui-ci. Ce « profilage général » de l’édifice permet de localiser les « membranes », les limites de l’édifice, à savoir l’endroit précis de l’interaction des différents phénomènes incidents avec l’usage de celui-ci i.e. comment le vent, le soleil, la pluie, un mode de vie, un handicap, une culture spécifique, etc. peuvent profiler la forme d’une enveloppe, qu’elle soit intérieure ou extérieure. De ce fait, ce qui importe, c’est de produire une forme architecturale précise et en bonne adéquation avec les différents besoins (psychiques, physiques et fonctionnels) des usagers.

Dans le cadre de ce semestre, nous étudions donc les différents « flux » naturels et comportementaux humains et analysons comment ceux-ci profilent la forme générale d’un édifice.

L’ensemble de l’approche est essentiellement structurale/architecturale. Les notions structurelles/architectoniques étant abordées en S5.

 

Cours Magistraux / Notions Fondamentales : Dispositifs Phénoménologiques Physiques et Sociaux-Comportementaux.

 

Outils théoriques à acquérir : Connaitre les dispositifs phénoménologiques physiques et anthropologiques.

 

Outils pratiques à acquérir : Savoir représenter des formes simples et précises en 3D à l'aide d'un logiciel de DAO (Rhino).

 

Mots clefs : Sciences du comportement ; Behaviourisme ; Epiderme/membrane ; interaction ambiance/usage ; Perception/cognition/affection ; Dispositifs phénoménologiques ; Dispositifs psycho-comportementaux individuels et collectifs ; Dynamiques psycho-sociale ; Thérapeutique architecturale ; Médecine environnementale ; Champs, vecteurs et points « attracteurs/répulseurs » ; thermodynamique et mécanique des fluides ; Cartographie dynamique ; Chorématique ; Typomorphologie ; modélisation.

Travaux

L’encadrement des travaux se fait ou bien sur une journée, le vendredi, ou bien sur 2 après-midi, mardi et vendredi. Le suivi est régulier. L’enseignement est individuel et collectif alternativement. L’enseignement individuel est une correction « à la table » où l’étudiant présente son travail en cours et dans lequel l’échange entre l’étudiant et l’enseignant est privilégié.

L’enseignement collectif se fait sous forme de Travaux Dirigés avec des cours intégrés sur les notions rencontrées lors du semestre. Les étudiants remettent et présentent leur production hebdomadairement lors de cette séance. Il y a correction et échange devant et avec l’ensemble du groupe par le biais de l’affichage papier ou de la projection. La présence de tous les étudiants est obligatoire le jour du TD / présentation collective.

L’étudiant travaille par ailleurs son projet en atelier. Les confrontations « verticales » avec les étudiants des autres années sont donc encouragées.

 

Méthode de travail :

Le semestre est organisé autour d'un sujet se divisant en 2 phases se faisant suite de 6 semaines, ainsi qu’un exercice préparatoire de 3 semaines, le cube phénoménologique.

Chaque phase est constituée de plusieurs exercices thématiques avec des rendus intermédiaires sur différents supports (informatique, papier…).

 

 

Workshop :

WORKSHOP intensif structurel de l’école

 

Travaux dirigés / Projets :

Un petit complexe thermale, à Paris, dans le dix-neuvième arrondissement, sur la Butte Bergeyre, lieu en 2011, du projet sur le musée.

 

Supports d'exercices :

Présentations A3, A2, A1, maquettes et projection vidéo

Bibliographie

Relations avec les autres disciplines :

théorie, construction, informatique, arts plastiques, sciences sociales...