Retour

  • S2- 20 CULTURE ARCHITECTURALE ET URBAINE

Cartographie

Responsable(s) : Sandra Parvu

  • Année : 1
  • Semestre : 2
  • E.C.T.S : 2
  • Coefficient : 2,00
  • Compensable : oui
  • Stage : non
  • Session de rattrapage : oui
  • Mode : obligatoire
  • Affilié à un groupe : oui

Objectifs pédagogiques

'Introduction à une approche théorique des cartes'

 

 

En partant du visionnage de nombreuses cartes et projets cartographiques réalisés par des architectes,

des paysagistes, des artistes, des cinéastes, des explorateurs, des marcheurs, des ingénieurs, des

militaires et des chercheurs en sciences sociales, ce cours donne des outils pratiques et critiques aux

étudiants pour dessiner le projet architectural dans l’entrelacs des multiples contextes (morphologique,

économique, temporel, etc.) dans lesquels il prend forme. Il vise à encourager les étudiants à

recueillir dès la première année des observations de terrain et à les restituer visuellement de façon à

ce qu’elles participent à la réflexion et nourrissent la mise en œuvre du processus de projet.

 

A travers une approche problématisée, les étudiants seront également sensibilisés à quelques-uns des

débats théoriques qui ont ponctués depuis les années 1960 l’histoire de la cartographie. Chaque séance

sera structurée en plusieurs parties, en suivant une ligne thématique : imaginaire et imaginations,

rendre visible, conditions de lisibilité, part du corps, etc.

 

La partie initiale consistera en un cours à dimension plus théorique et sera souvent accompagnée par la

lecture d’un extrait de texte de référence.

 

Le visionnage d’un ou plusieurs films courts suivis par un bref commentaire formera un interlude entre

le cours et un exposé. Ce dernier portera sur un projet de recherche spécifique dans lequel la carte

joue un rôle central. Les exposés seront parfois présentés par un invité.

 

Cet enseignement fait suite aux cours et aux travaux dirigés intitulés 'La géographie des villes'

dispensé par Xavier Malverti.

 

Première approche de la cartographie, ce cours d'initiation trouvera son prolongement dans le cycle

Master à travers le séminaire intitulé ‘Chemin faisant. Arts et cultures de la marche’ dispensé par

Emmanuelle Bouyer, Xavier Dousson, Sandra Parvu (S7), ainsi que par le séminaire 'Rendre visible'

dispensé par Sandra Ancelot, Guillaume Meigneux et Sylvie Salles (S8).

Contenu

'Introduction à une approche théorique des cartes'

 

Séance 1. Mardi 10 avril : Les cartes nous mentent-elles ? (Les outils)

 

Lectures :

 

Charles Waldheim (ed.). 2016. Cartographic Grounds, New York : Princeton Architectural Press

 

Mark Monmonier. 1993. Comment faire mentir les cartes : du mauvais usage de la géographie,

Paris : Flammarion [How to Lie with Maps. 1991. Chicago : University of Chicago]

 

Laura Kurgan. 2013. Close up at a Distance: Mapping, Technology, and Politics, New York: Zone Books

 

 

Film :

 

Raoul Ruiz. 1980. Le jeu de l'oie. Une fiction didactique à propos de la cartographie (31')

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Séance 2. Mardi 15 mai : L'image cartographique, un outil de projet ? (La théorie)

 

Lectures :

 

James Corner. 1999. 'The Agency of Mapping: Speculation, Critique and Invention ' in COSGROVE Denis

(ed.), Mappings, p. 213-252 (photocopie)

 

Jean-Marc Besse. 2001. 'Cartographier, construire, inventer. Notes pour une épistémologie de la

démarche de projet', Les Carnets du paysage, n°7, p. 126-145 (photocopie)

 

Invité :

 

Gaëtan Haïst, paysagiste et urbaniste dess, 'Signes, Sens et Tracés du projet de paysage'

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Séance 3. Mardi 22 mai : Villes invisibles (I) Les lieux de la carte ou la méthode du cheminement

 

Lectures :

 

Bruno Latour et Emilie Hermant. 1998. 'Plans 1, 9-12, 19', Paris ville invisible, Paris : Les empêcheurs

de tourner en rond

Consultation en ligne : www.bruno-latour.fr/virtual/index.html

 

Patrick Keiller. 2007. 'Film as Spatial Critique' in Mark Dorrian, Murray Fraser, Jonathan Hill, Jane

Rendell (eds): Critical Architecture, London,

New York: Routledge, 2007), p.115-123 (photocopie)

 

Invitée :

 

Miléna Charbit, architecte, 'Métaphore de l’île : déplacements et transpositions'

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Séance 4. Jeudi 24 mai : Villes invisibles (II) Cartographier les [Séance exceptionnelle, 8h30-10h00]

 

Lecture :

 

Kazys Varnelis. 2008. 'Invisible City, Telecommunication', in Kazys Varnelis (ed.), The Infrastructural

City, Networked Ecologies in Los Angeles,

Barcelona et New York: Actar, p. 120-129 (photocopie)

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Séance 5. Mardi 29 mai : Politique des cartes. Conditions de la visibilité dans l'histoire du XXe siècle

 

Lecture :

 

Georges Didi-Huberman. 2010. L'oeil de l'histoire : Tome 2, Remontages du temps subi, Paris: Minuit

 

 

Film :

 

Till Roeskens. 2010. Vidéocartographies : Aida, Palestine (46')

 

Invité :

 

Mathieu-Hô Simonpoli, architecte, 'De l'utilisation du drone en agence d'architecture'

Bibliographie

Alvarez de Toledo, Sandra. 2013. Cartes et lignes d'erre : traces du réseau de Fernand Deligny,

1969-1979, Paris : L'arachnéen

 

Besse, Jean-Marc. 2009. Le goût du monde. Exercices de paysage, Arles : Actes Sud

 

Besse, Jean-Marc. 2000. Voir la terre. Six essais sur le paysage et la géographie, Arles : Actes Sud

 

Besse, Jean-Marc. 2013. Habiter. Un monde à mon image, Paris : Flammarion

 

Branch, Melville. 1978. An Atlas of Rare City Maps. Comparative Urban Design 1830-1842, Princeton:

Princeton Architectural Press

 

Careri, Francesco. 2013. Walkscapes. La marche comme pratique esthétique, Paris: J. Chambon

 

Cartes et figures de la terre (catalogue de l'exposition au Centre Pompidou). 1980. Paris : Centre

Georges Pompidou

 

Certeau, Michel de. 1980. L'invention du quotidien, Tome 1 : Arts de faire, Paris: Gallimard

 

Davila, Thierry. 2002. Marcher, Créer. Déplacements, flâneries, dérives dans l'art de la fin du XXe

siècle, Paris: Ed. du regard

 

Didi-Huberman, Georges. 2010. L'oeil de l'histoire : Tome 2, Remontages du temps subi, Paris: Minuit

 

 

Jacob, Christian. 1992. L'Empire des cartes : Approche théorique de la cartographie à travers

l'histoire, Paris: Albin Michel

 

Kurgan, Laura. 2013. Close up at a Distance: Mapping, Technology, and Politics, New York: Zone Books

 

 

Latour, Bruno. 1998. Paris, ville invisible, Paris: La découterte

 

Rossi, Aldo. 2001. Architecture de la ville, Gallion: InFolio

 

Tiberghien, Gilles. 2007. Finis terrae. Imaginaires et imaginations cartogaphiques, Paris: Bayard

 

Varnelis, Kazys (ed.). 2009. The Infrastructural City: Networked Ecologies in Los Angeles, Barcelona:

Actar

 

Charles Waldheim. 2016. Cartographic Grounds, New York: Princeton Architectural Press

 

Zweig, Stefan. 1997 [1944]. Amerigo : Récit d'une erreur historique, Paris: Livre de poche

Informations supplémentaires

La plupart des ouvrages cités pendant les cours dont les titres principaux se trouvent dans la

bibliographie ci-dessus ont été mis de côté au centre de documentation sur un rayon derrière le bureau

d'accueil. Ils sont soumis à un régime de consultation particulier en ce sens qu'ils ne pourront pas

être empruntés jusqu'à la fin du semestre et devront être lus en salle. Un classeur comprenant les

photocopies d'articles référencés pendant le cours sont également mis à la disposition des étudiants.

Informations annexes

Cet enseignement est une introduction à une approche théorique de la cartographie. Il initie aux

problèmes d'épistémologie visuelle soulevés principalement par des géographes, des philosophes, des

historiens des sciences et des historiens de l'art ayant contribué au tournant culturel pris par

l'histoire de la cartographie dans les années 1960. A travers le choix d'un large corpus de cartes

allant de l'Antiquité à la période contemporaine, il vise à rendre compte du potentiel théorique d'une

réflexion construite entre gestes graphiques et parcours visuels.