Retour

  • S1- 40 Expériences pour le projet

Penser avec le dessin

Groupe 04 - Olivier Bardin

Enseignant(s) : Olivier Bardin

  • Année : 1
  • Semestre : 1
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

L’exercice du regard, la présence du corps dans un espace, la compréhension d’un contexte, les notions de dispositif, de protocole, le corpus iconographique soutenant une pensée, la capacité à trouver des solutions dans les situations les plus méconnues, participent de la formation d’un architecte.

 

Pour s’exercer, le regard a besoin d’une chose à voir, à désigner, mais il a aussi besoin d’une nécessité, d’outils de notation et d’enregistrement et d’une méthode de classification des données.

 

Les étudiants seront accompagnés dans le choix d’un sujet, d’un espace ou de l’une de ses parties. Ils devront établir un rapport direct et sensible au monde qui les entoure. L'accent sera mis, non pas sur l’interprétation, mais sur la description la plus précise possible des productions à l’aide d’outils graphiques divers et de supports multiples, de façon à ce que le regard puisse toujours rester en éveil et le plus ouvert possible.

 

Nous nous demanderons ce qui est à l’origine du choix de ce que l’on regarde, et nous interrogerons les contextes dans lesquels le regard s'exerce. Nous adopterons une position transversale, n’hésitant pas à convoquer les champs de l’art, du design, de la danse, du théâtre, du cinéma, de la littérature afin d’étayer les fondements théoriques des réalisations des étudiants.

 

Les réalisations visuelles seront soumises au débat, à la confrontation de manière collective.

Contenu

- Nous insisterons sur la singularité de l’écriture visuelle propre à chacun à l’aide de différents médiums graphiques. Nous envisagerons le choix des outils et insisterons sur la cohérence de la démarche.

 

- Partant d’un objet ou d’un agencement d’objets, nous poserons la question du choix et de la qualité de l’objet à regarder : objet manufacturé, récupéré, partie d’un espace, totalité d’un lieu. Nous analyserons les raisons qui mènent à ce choix. Nous poserons par ailleurs la question de la fabrication de l’objet.

 

- Nous tenterons de mesurer le vide autour d’un objet, ce qui le fait exister de façon négative, en déterminant le volume de ce vide, en tenant compte du climat, de la lumière et de l’ensemble des éléments pouvant être saisis pas les sens. Nous ferons notamment référence aux origines de l’art minimal et aux choix qui ont conduit des artistes à définir le contexte d’apparition de leur travail.

 

- Nous déterminerons celles et ceux qui ont vocation à habiter un espace, et tenterons de qualifier leur présence et leur rôle. Nous ferons alors référence aux champs du théâtre et de la danse, mais regarderons aussi les dispositifs destinés à l’apparition du corps et de son mouvement, allant de la Galerie des Glaces au plateau nu destiné à la danse contemporaine.

 

- Poursuivant notre recherche concernant la notion de contexte et la manière dont il influence et définit un objet, nous mènerons une enquête graphique hors de l’école. Nous aborderons alors la question du déplacement, de la déambulation et de la perception en mouvement. Nous soutiendrons cette enquête par des visites organisées hors de l’école et l’étude d’un ensemble de textes issus de la littérature.

 

- Nous analyserons les multiples influences à l’origine desquelles le regard se forme. Nous aborderons alors la dimension de l’archive, mais aussi de la diffusion et de l’existence de ces ensembles iconographiques (édition, Internet…). Nous considérerons la question de l’exposition et la façon dont les relations s’organisent entre ce qui est montré. Nous tenterons de qualifier ces ensembles : parlons-nous de dimension narrative, de relations aléatoires, d’ensembles formels, etc. ?

 

- À l’occasion de déambulations dans la ville et la visite de lieux (parfois proches et familiers), nous ferons l’expérience de nous projeter dans ces espaces, imaginant devenir des habitants actifs, agissant sur le contexte, rêvant de le transformer et apprenant à décrire le plus précisément possible nos rêves.

Travaux

Réalisations visuelles (graphiques et photographiques), carnets, archives, agencements de l'ensemble des réalisations.

Bibliographie

On n’y voit rien – Descriptions, Daniel Arasse, Denoël, 2000

White Cube – L’espace de la galerie et son idéologie, Brian O’Doherty, JRP Ringier, 2008

La publicité du privé - De Loos à Le Corbusier, Beatriz Colomina, Éditions HYX, 1998

Comment doit-on s'habiller ?, Adolf Loos, Les Cahiers Rouges - Grasset, 2014

Utopies réalisables, Yona Friedman, Les éditions de l’éclat, 2008

Espèces d’espaces, Georges Perec, Galilée, 2000

L’enseignement de Las Vegas, Robert Venturi, Denise Scott Brown, Steven Izenour, Mardaga, 2008

Seeland, Robert Walser, Éditions Zoé, 2005

Junkspace, Rem Koolhaas, Manuels Payot, 1995

Architecture Without Building, Yona Friedman, Éditions CNEAI, 2012

L’Atlas Mnémosyne, Aby Warburg, L’écarquillé – INHA, 2012

Notes sur le cinématographe, Robert Bresson, Folio Gallimard, 1995

Informations supplémentaires

Carnet, crayon, images imprimées, votre présence.