Retour

  • S1- 10 THEORIE ET PRATIQUE DE LA CONCEPTION ARCHITECTURALE ET URBAINE - Découverte expérimentale du projet architectural

Projet 1 - semaine intensive, exercices de projet

Groupe 06 - Marie Schweitzer / Didier Crochin

Responsable(s) : Marie Schweitzer

Enseignant(s) : Charles-Albert de Beauvais, Michel Jacotey, Didier Crochin

  • Année : 1
  • Semestre : 1
  • Affilié à un groupe : non

Objectifs pédagogiques

ENSEIGNANTS

 

Enseignant responsable Michel JACOTEY (5 H)

 

Charles-Albert DE BEAUVAIS (25 H)

 

Marie SCHWEITZER (130 H)

 

Didier CROCHIN (10 H)

 

 

SPÉCIFICITÉ DE L'ENSEIGNEMENT

 

Le programme d'architecture de ce niveau tire sa spécificité de la situation particulière où se

trouve l'étudiant après ses études secondaires, à savoir:

• il quitte des études de type scolaire ou universitaire pour suivre un enseignement qui contribue à

le rendre responsable et indépendant;

• il découvre le monde des formes, les valeurs visuelles, une géométrie spatiale et l'histoire d'une

culture dont il était fort peu ou même pas du tout question auparavant.

 

ORIENTATION PÉDAGOGIQUE GÉNÉRALE

 

La pédagogie du semestre 1 du groupe 6 se fait à partir de la pratique du projet d'architecture

comme élément pivot de l'apprentissage. Centrée sur « les éléments de l'architecture », elle a pour

objectif l'acquisition des outils indispensables permettant d'appréhender correctement leur

organisation.

 

Au travers de 10 exercices de projet d'architecture d'une semaine, de 2 esquisses et d'un « Grand

Oral » de culture générale, l'étudiant va développer les facultés et mécanismes mentaux utilisés

pour la reconnaissance des formes et des opérations dans l'espace. Peu pratiqué dans l'enseignement

secondaire, l'apprentissage de ces facultés spécifiques constituera une base solide de connaissances

à partir de laquelle l'étudiant pourra enrichir son propre parcours.

 

Si l'architecture peut se définir comme un « système de relations », il importe que le nouvel

étudiant architecte en prenne conscience aussi rapidement que possible. Une fois définitivement

activé, son potentiel à jouer de l'espace en 3 dimensions et à organiser librement les relations de

manière cohérente, garantit à l'étudiant une autonomie pour travailler la composition spatiale à

toutes les échelles.

 

Les bases à acquérir au semestre 1 sont, notamment:

• un esprit critique sur l'architecture;

• la compréhension que l'architecture est confrontée à résoudre des apories par des choix justifiés;

• la construction d’un bagage culturel personnel indispensable à l'acte de créer (connaissance des

architectes, de leurs démarches de conception, des réalisations remarquables et des courants

historiques de l'architecture).

 

UNE DÉFINITION DE L'ARCHITECTURE

 

L'architecture peut se définir comme un système de relations complexes entre des éléments visibles

et perceptibles et des éléments liés aux sens et à la culture. Elle est la transformation du

programme en espace et en volume sous une forme perceptible par les sens. Son anticipation mentale

est liée à la construction et aux lois de la nature.

 

Le mot architecture est issu du grec ρχιτέκτων de  ρχός/ή (chef ou principe) et τέκτων (couvrir). On

imagine un lieu de vie, un édifice sous toutes ses formes et ses détails, on le rêve, on le dessine

avec la main comme prolongement de la pensée, on le fait vivre intellectuellement avec l'aide de la

représentation ou de la maquette. Puis il e fabrique pendant le chantier sous notre direction. C'est

alors qu'il nous échappe et appartient désormais à la collectivité.

 

Ce métier exige donc une grande imagination issue d'une grande culture, une parfaite connaissance de

l'architecture dans le monde, une capacité à diriger une équipe pour faire aboutir un projet pur

fruit de l'imagination d'une seule personne.

 

L'architecture est l'expression d'une civilisation avancée et est légalement considérée, en France,

comme « d'utilité publique ».

Contenu

MÉTHODE D'APPRENTISSAGE

 

La méthode d'apprentissage consiste en une approche progressive et ordonnée des outils de perception

architecturale suivants: l'observation, le dimensionnement, et les conséquences de l'action sur un

espace.

 

Elle recouvre les 5 thèmes mentionnés ci-dessous:

 

1) L'espace et les objets en rapport avec le corps humain: les mesures de l'homme.

Prise de conscience des dimensions et des volumes d'encombrement liés au corps humain et à ses

mouvements.

L'homme assis, debout, accoudé, dimension du pied, des mains, d'un enfant, d'un lit, d'une voiture,

toutes les dimensions possibles sont dessinées par l'exemple.

 

2) L'espace ordonné par la géométrie: les proportions harmoniques.

La découverte des systèmes de mesures et de proportions harmoniques. Les ordres, les corps

platoniciens, le nombre d'or, DÜRER, VINCI, VITRUVE, relevés d'un édifice, la maison japonaise, etc.

 

3) Les facteurs non quantifiables: la perception de l'espace en fonction de ses caractéristiques

dimensionnelles, esthétiques, culturelles et sociologiques.

Approche des éléments de perception sensible au travers de 4 thèmes:

• la lumière, les ombres et la couleur, le bruit, l'air, la température et le vent;

•• l'effet produit par les matières et matériaux de construction;

• l'effet produit par des combinaisons d'agencement: agrandissement et rétrécissement des espaces,

position des ouvertures, tonalité des matières, actions pour modifier la perception d'un espace;

• l'effet d'un rythme et d'une trame constructive.

 

4) Approche analytique de l'espace public (ou espace collectif).

Le sujet de l'analyse de l'espace collectif cherche à isoler les composants qui conditionnent cet

espace, et qui, par le jeu de leurs relations mutuelles, lui donne son caractère global. Fort des

exercices précédents l'étudiant aura à identifier les composants quantifiables et non quantifiables,

les rapports de composition (proportions, échelles symétries, séquences, etc.), les rapports

associatifs (fonctions, styles, etc.). Seront abordés, entre autres les thèmes suivants:

• analyse métrique: étalonner un axe, comparer les mesures du temps;

• analyse des rapports de composition: comparer l'échelle humaine et l'échelle monumentale;

• analyse sociologique: étudier le comportement des usagers;

• analyse des matières et des calepins.

 

5) Initiation aux techniques de base de la composition.

Activation de la créativité et le l'imagination au travers d'exercices de projets d'architecture.

Ces exercices sont étudiés pour permettre à l'étudiant de mettre en pratique un système cohérent de

composition.

 

À ces thèmes principaux se greffe l'apprentissage de l'expression graphique utilisée en architecture

pour exprimer un « rendu » ou la réalité spatiale. Les exercices successifs abordent progressivement

la combinaison de plusieurs volumes simples en relation avec leur fonction et leur expression

graphique.

Travaux

LES SUJETS, LES ESQUISSES, LE GRAND ORAL DE CULTURE GÉNÉRALE

 

Sujet 1: Les encombrements – les mesures – les proportions harmoniques (module de A 4):

• 1-1) les encombrements (lit, table à repasser, placard, pupitre, bar, etc. [avec distance

critique] / faire un relevé de votre chambre, d’un café / copier les plans d’une maison japonaise);

• 1-2) les mesures de l'homme (faire un relevé de vos mains, vos pieds, etc. / dessiner l'homme de

VINCI, de DÜRER et l'échelle de hauteur de LE CORBUSIER);

• 1-3) les proportions harmoniques (le nombre d'or: dessiner le rectangle d'or, un coquillage, des

plantes, etc. / les colonnes doriques, ioniques, corinthiennes / faire le relevé d'un édifice

classique d’après des documents graphiques);

• 1-4) les corps platoniciens.

 

Sujet 2: Les places de Paris (apprendre, entre autres, le rendu d’un plan masse avec les ombres).

 

 

Sujet 3: Reproduire les perspectives axonométriques au double de l'échelle des croquis.

 

Sujet 4: La perception, la lumière, la couleur, l'eau, le bruit, le vent, l'air (axonométrie d'une

pièce [chambre de l’étudiant par exemple], avec un lit, une différence de niveau, un bar, un calepin

dans un sens, des murs sombres, etc.).

 

Sujet 5: Étude comparative entre 3 types d'escaliers.

 

Sujet 6: Aménagement d'une différence de niveau entre deux plans.

 

Sujet 7: Un manège.

 

Esquisse 1: Intitulé confidentiel.

 

Sujet 8: Maquette de l’esquisse 1.

 

Sujet 9: Ameublement d'une chambre d'étudiant.

 

Esquisse 2: Intitulé confidentiel.

 

Sujet 10A: Une villa remarquable (frise historique et 3 maquettes de maisons traditionnelles en 3

groupes).

 

Sujet 10B: Une villa remarquable (analyse).

 

Document de synthèse des travaux du semestre pour affiche journée portes ouvertes.

 

Grand oral de culture générale (sur la base de documents fournis et d'ouvrages à lire, les questions

porteront sur les encombrements, les proportions harmoniques, les mesures, les corps platoniciens,

l'histoire de l'architecture, les grand noms de l'architecture, les édifices célèbres, les courants

architecturaux et les écoles de pensée, les éléments non quantifiables de l'architecture).

 

 

MATÉRIEL DE TRAVAIL À AVOIR EN PERMANENCE SUR SOI

 

Carnet de croquis (bâtiments, paysages, éléments d'architecture, détails d'architecture, mobilier,

éléments naturels (arbre, rocher coquillage, racine, etc.).

 

Carnet de bord comportant des mesures, des connaissances acquises individuellement sur

l'architecture, un abécédaire.

 

Papier calque d’étude (papier quadrillé et millimétré interdit).

 

Mètre, boussole et matériel usuel de dessin.