Retour

  • DE3 Experimental - Dispositifs - Fabrications - numériques
  • PFE

Fanny CAHU - Christophe COURBON

Urban rehab for Social Sustainability

2019

MOSCOU

Directeur(s) d'étude(s) : Marc DILET

Ce projet est de l’ordre de la déconstruction, le Projet est déconstruction. L’architecte analyse, dissèque, tronque, remodèle et TRI. Il est dans une recherche de l’essence d’un objet, objet social, objet construit, objet culturel, objet naturel. Son intervention se doit de proposer une transfiguration de cette essence, une revalorisation et dans ce sens le métier d’architecte devient alors métier de mémoire.

Retransposer ce qui fut et ce de quelque forme que ce soit est son devoir. Cette approche est une ligne directrice pour le projet U.R.S.S. et inédite, tout du moins rare, dans son contexte. Ce projet est un tri, un tri des informations topographiques, climatiques, culturelles, sociales, politiques, un tri matériel. Les gisements foisonnent et s’opposent à un rouleau compresseur urbain inaltérable et incontestable. Les habitants méritent protection et non une expropriation. Les arbres sont sacralisés et non sacrifiés. Les matériaux sont réemployés, recyclés, revalorisés et non déchets. Les déchets sont réinsérés dans le système et non gaspillés. Les objets sont connectés et non isolés. Un bâtiment n’est un déchet que s’il est défini comme tel, il s’agit en réalité d’un gisement inexploité. Le nombre de possibilité de projets n’a pour limite que ce que l’imagination de l’architecte lui impose. Un objet qui fut expérimental et qui par sa répétition devient banal pour répondre à une simple commande peut devenir pluralité d’expérimentation afin de correspondre à des besoins multiples.

Autrement dit un objet construit à l’identique pour répondre à un besoin simple devient des objets déconstruits à usages diverses.