Retour

  • DE1 Alto
  • PFE

Aleksandra KUZNIAR

Interface : vers une nouvelle centralité à Chicago

2019

Chicago, États-Unis

Directeur d'études : Emmanuel CHOUPIS

Chicago est une métropole des États-Unis aujourd’hui en pleine mutation. La ville offre une multitude de problématiques liées à son territoire qui témoigne de grandes inégalités : sociales culturelles, financières et urbaines. C’est dans ce contexte que j’ai choisi d’inscrire mon projet de fin d’études. L’objet de ce projet est de travailler à plusieurs échelles : à l’échelle territoriale, urbaine et architecturale. Quelle stratégie de transformation pour ce territoire ? Comment développer une nouvelle centralité pour la ville de Chicago ?

La ville a oublié une grande partie de son territoire, son «arrière scène» et notamment le corridor industriel, où le projet se situe. Le site doit se réinventer et ses espaces doivent être requalifiés. Il s’agit donc de proposer un changement progressif des usages du corridor industriel. La phase urbaine du projet consiste à construire un campus universitaire pour l’innovation et les énergies vertes sur le site autrefois polluant qui accueille une ancienne usine à charbon, la Fisk Power Plant. Cette proposition a pour but de créer un cadre de vie animé, une véritable interface entre ville et rivière. Le nouveau pôle attractif est tourné vers les bords de la rivière qui retrouvent son potentiel oublié. Le programme du bâtiment est un pôle événementiel qui accueille : bureaux, logements, commerces, restaurants, espace de représentation et salle de conférence et de spectacle. La cheminée de l’usine de près de 160m de haut représente ainsi le symbole d’une ville industrialisée et la tour, le symbole d’une nouvelle centralité pour de nouvelles transformations. Le projet s’adresse désormais aux habitants, touristes et nouveaux usagers du campus universitaire.