Retour

  • DE5 Territoires
  • PFE

Camille BOGAËRS

Pont-Audemer, habiter le centre-bourg

2018

Pont-Audemer

Directeur d'études : Marie-Hélène BADIA

Travailler sur les problématiques des centre-bourgs en France était une envie particulière pour conclure mes années d’études en architecture. Plusieurs critères en découlent dont principalement le fait d’avoir toujours vécu et grandi à Paris. Ces questions redondantes qui apparaissent souvent dans les journaux, m’ont poussée à essayer de comprendre le fonctionnement de ses petites et moyennes villes de province. Les centre-bourgs font souvent face aux mêmes problématiques : les commerces locaux ferment leurs portes face aux grandes surfaces, les habitations se dégradent car les coûts des rénovations sont chers, la population est vieillissante, l’étalement urbain est persistant et tend à se développer de plus en plus sur les terres agricoles, les familles préfèrent s’installer dans les pavillons hors du centre-bourg, etc. Pourtant chaque centre-bourg possède des atouts liés au paysage, au patrimoine, à son architecture atypique, à ses activités économiques. L’objectif de ce projet est de comprendre et de mettre en valeur les nombreux atouts de la ville en et d’essayer de trouver une solution permettant de faire face aux contraintes actuelles. Pendant ma première année de master à l’ENSAPVS, deux projets sur des petites villes de province nous étaient proposés. A ce titre, nous avons analysé les problématiques et enjeux de la ville de Moulins, située dans le département de l’Allier. Ce projet d’une durée d’un semestre nous a conduits à une approche plutôt concrète. Celui-ci nous a permis de rencontrer les élus de la ville et de réellement échanger avec eux. Ce projet m’a séduite et convaincue de revivre cette expérience le deuxième semestre avec un projet à plus petite échelle dans la ville de Paladru en Isère. Forte de ces deux premières expériences, j’ai été ravie que nos professeurs nous proposent d’approfondir nos recherches dans le cadre de notre projet de fin d’étude. En partenariat avec l’ANAH (l’agence nationale de l’habitat), l’école nous a proposé une liste d’une cinquantaine de centre-bourgs à requalifier. Ayant l’occasion de séjourner régulièrement dans la région, j’ai été rapidement séduite par la ville de Pont-Audemer qui doit relever le défi consistant à renforcer son attractivité résidentielle et économique. « Pour atteindre cet objectif, le projet a pour ambition de requalifier l’habitat du centre- ville et de valoriser un trait marquant de son identité, ses venelles et ses canaux. » Programme de revitalisation de l’ANAH