Retour

  • DE5 Territoires de l’architecture
  • PFE

Marina SANTONI

Occuper les toits

2018

PARIS

Directeur(s) d'étude(s) : Richard SCOFFIER

À Paris, surélever les bâtiments est une pratique ancienne. Par exemple, tous les immeubles de la place Dauphine, créée au début du XVIIe siècle ont été surélevés, parfois plusieurs fois. C’est une façon classique de développer Paris, elle fait désormais partie de l’histoire des architectures parisiennes et de son paysage urbain.

Cette pratique, qui s’était ralentie au milieu du XXe siècle avec l’application de nouvelles règles de densité privilégiant les opérations de démolition et de reconstruction, a repris modestement depuis une quinzaine d’années.

La surélévation est une réponse, aux besoins de la ville de Paris, en termes d’immeubles de bureaux. En effet, elle est une solution efficace pour lutter contre l’étalement urbain, et permet d’apporter une valeur ajoutée aux bâtiments existants, et donc à la ville. Elle permet d’améliorer les caractéristiques énergétiques de l’immeuble, d’enrichir son architecture, et à une plus grande échelle, elle peut donner une nouvelle identité à la rue, en la revitalisant.