Retour

  • DE4 Faire
  • PFE

Morgane BERNARDO

Les bains d'Alfama

2018

LISBONNE

Directeur d'études : Grichka MARTINETTI

Au détour de nombreuses marches, des ruines se dévoilent. Rien d’étonnant dans la ville vieillissante et historique qu’est Lisbonne.

Et pourtant... Celles-ci semblent différentes. Des masses blanches s’y accrochent et s’y glissent, leur redonnant vie. Alors le dédale des ruelles continue entre ces murs vieillis jusqu’à s’ouvrir sur une place.

Elle toise dômes immaculés, cascade de toits rouges et jardins secrets. Au loin, le Tage prend ses plus belles couleurs. Un clapotis se fait pourtant entendre, comme un instrument accompagnant un fado poignant...  Mais cela ne peut être le fleuve. Dans l’ombre d’une fenêtre des ruines, une femme, les cheveux mouillés, scrute également l’horizon. Au-dessus d’elle, deux vieilles femmes barbotent dans un bassin, invisible depuis la rue. Quelques reflets bleutés trahissent tout de même la présence de l’eau...

Une intuition pousse plus loin. Entre les murs érodés, un tapis minéral blanc guide vers un cœur nouveau. Ce projet de fin d’études se place dans une problématique de conservation et de valorisation de l’identité urbaine lisboète. Adressé principalement aux habitants, le projet  profite des ruines présentes sur le site pour raviver une histoire et une culture particulièrement importante dans le cœur des lisboètes.

Pour cela, la ruine est conservée, préservée dans son état et dans ses blessures puis colonisée par le projet. Elle devient le paysage du projet qui vient s’insérer entre ses murs.