Expositions et évènements

Consulter les actualités précédentes


2007-2017. L’Ecole nationale d’architecture Paris-Val de Seine s’installe Paris-Rive Gauche
Exposition du 24 avril au 10 mai
Conférence le mardi 25 avril à 18h

Le 23 avril 2007, l’Ecole nationale d’architecture Paris-Val de Seine s’installait quai Panhard et Levassor, Paris 13ème. Implantée le long de la Seine, l’ENSA Paris-Val de Seine se compose d’un bâtiment contemporain de sept étages qui dresse sa silhouette à côté de la SUDAC, ancienne usine d’air comprimé du XIXe siècle, inscrite à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques. Un ensemble architectural qui a vu le jour en 2007 et dont le maître d’œuvre est l’architecte Frédéric Borel.

L’exposition « 10 ans – Paris Rive Gauche » se tient du 24 avril au 10 mai (du lundi au vendredi, de 10h à 20h). Elle retrace l'histoire de la SUDAC et de son bâtiment, donne à redécouvrir le concours qui a permis la réhabilitation du site et présente les étapes de la construction. Photos, vidéos, plans, maquettes, objets et matériaux la composent. Des ateliers jeune public prendront place au cœur de l’exposition.
La conférence « Ecole/Ecoles » invite Frédéric Borel et Richard Scoffier à dialoguer, le mardi 25 avril à 18h.

Et aussi :
-Chaque jour, une performance artistique dans le bâtiment rythme la vie de l'Ecole.
-Un concours « Votre regard sur l'Ecole », est proposé aux enseignants, étudiants et administratifs. Les photos sont vidéo-projetées toute la semaine.

 


Exposition « Découverte d'une ville européenne »
Voyage Licence 2

du 28 mars au 6 avril 2017
Hall de l'ENSAPVS
de 10h à 18h - Entrée libre

Depuis huit ans, tous les étudiants de L2 participent à un voyage d’étude dans une ville européenne au deuxième semestre. Chaque « groupe de projet » du Semestre 4, composé d’une vingtaine d’étudiants encadrés par deux enseignants, propose une destination en Europe. L’administration organise le déplacement et l’hébergement du groupe sur un format de quatre journées et trois nuits sur place. 

Tous les voyages se sont déroulés au même moment, soit entre le 11 et le 18 mars. Trois cent étudiants et leurs enseignants ont découvert simultanément l’architecture de Budapest, Bucarest, Ljubljana, Porto, Lisbonne, Madrid, Rome, Naples, Utrecht, Francfort. Ce séjour leur a permis de mieux appréhender ces villes, leurs quartiers, leurs espaces urbains, leurs architectures, de visiter des œuvres architecturales majeures, d’observer d’autres manières de vivre la cité et de l’habiter.

Moment intense entre étudiants et enseignants, ce voyage marque fortement le premier cycle. Cette exposition de restitution de travaux est devenue un rendez-vous annuel de l’école.

 

 


Conférence « Sédimentation Optique »
Pierre-Louis Faloci

Jeudi 30 mars 2017
ENSAPVS - amphi 310
Entrée libre

Pour la quatrième conférence du cycle Secrets de Fabriques 2016-2017, l'Ecole nationale supérieure d'architecture Paris-Val de Seine reçoit l’architecte et enseignant français Pierre-Louis Faloci.

Dans le cadre de son travail qui regroupe l’architecture et le paysage comme un tout, l’architecte et enseignant français Pierre-Louis Faloci expliquera à travers quelques projets et exemples liés à l’histoire et à l’art contemporain, l’importance fondamentale de la culture du regard dans l’acte de construire. Il parlera de ses influences majeures, de Le Nôtre pour l’invention de la perspective contemporaine à Hubert Damisch sur la question de la culture de l’œil. Parmi les projets présentés lors de cette conférence, il montrera plusieurs réalisations anciennes et récentes, bâtiments publics et aménagements paysagers, qui possèdent toutes cette réflexion unitaire sur la question de l’optique à la fois dans le proche, moyen et grand paysage.

Pierre-Louis Faloci insiste sur la liaison très forte établie entre l’idéal du cours théorique de 5ème année qu’il a donné pendant quinze ans à l’Ecole nationale supérieure d’architecture Paris-Belleville et son adéquation avec un certain nombre de projets récents dont le Musée de Lens’ 14-18, le Musée de la Bataille de Valmy, le Learning Center de Dunkerque, le Centre Civique du Val-de-Fensch et le Musée archéologique de Marianna en Corse. Cette caractéristique se situe déjà au Mont Beuvray où depuis plus de quinze ans s'articulent un musée, son extension, des plantations, des modifications topographiques, un centre de recherche, des gîtes... (1995-2017). Son cours théorique (« Histoire sourde du lieu », puis « Esthétique de la Menace ») s’intéresse à des lieux qui résument toutes les menaces et contraintes avec lesquelles il va falloir composer l'urbanisme de demain. Cette recherche tend à expliciter une nouvelle manière de travailler, liée à la cause de sauver des territoires a priori perdus.

En rapport avec cette question fondamentale du regard dans l’espace, Pierre-Louis Faloci a également travaillé sur la transformation de bâtiments tels que le Musée Rodin (2007), le Musée de Rochefort (2007) ou le site Paul Lapie à Courbevoie (2007), avec l'idée que le bâtiment à transformer peut être considéré comme une « topographie artificielle ».


Workshop ATK
Du 20 au 26 mars 2017
ENSAPVS
Entrée libre

ATK (ArchiTectoniK) est le workshop national des étudiants en architecture et paysage organisé par l'UNEAP - Union Nationale des Etudiants en Architecture et Paysage.

Cet évènement de qualité permet aux 5 étudiants sélectionnés par école, d’échanger autour de problématiques à l’échelle urbaine. C’est aussi l’occasion de mettre une ville et une école en lumière le temps d’une semaine, ponctuée d’évènements en tout genre : animations, visites et conférences spécialement organisées pour cette occasion.

Mélange parfait entre travail intense et purs divertissements, ATK promet un moment riche de découvertes et d’échanges. Pour sa douzième édition le workshop ATK se tiendra à l’ENSA Paris Val-de-Seine du 20 au 26 Mars 2017.

Facebook ATK

 

 

 

 


Exposition « Aux confins de la Chine urbaine, Wuhan en ligne de mire »
Du 7 au 20 mars 2017, du lundi au vendredi de 10h à 20h
ENSAPVS, Hall
Entrée libre

Depuis sept ans, l’ENSAPVS a développé un partenariat avec l’Ecole d’Architecture et d’Urbanisme de Huazhong University of Science and Technology (HUST) installée sur l’immense campus de Wuhan, en Chine. Si, comme une année sur deux, un groupe d’étudiants de Master et d’enseignants de l’ENSAPVS se rendaient une année sur deux en Workshop à Wuhan, c’est la première fois que cet échange s’inscrit dans un Domaine d’Etudes (Territoires de l’Architecture), offrant la possibilité aux étudiants de s’inspirer de cette expérience internationale pour nourrir leur Projet de Fin d’Études.
 
L’exposition dans le hall de l’ENSAPVS souligne ainsi cette évolution importante du Workshop tant sur le plan pédagogique qu’en matière de relations internationales pour l’établissement. Elle restitue les travaux et les recherches menés dans le cadre du semestre comprenant le déplacement en novembre dernier à l’université de Wuhan. C’est toute l’atmosphère wuhanaise qu’ils nous donnent à partager à travers une scénographie au sol, évoquant l'importance de l'eau dans la ville.
  
L'objet de l'exposition rapporte justement les traits qui font la spécificité de Wuhan, ville aux confins de la Chine urbaine et au bord du fleuve Bleu, peuplée de dix millions d'habitants sur un territoire vaste comme deux tiers de l’Ile de France.  Elle propose d'aborder par des thématiques singulières à la ville et des présentations précises de site, la spécificité de ce territoire connu en Chine comme la Cité aux mille lacs. Il s'agit alors, pour les étudiants de master, ici, à l'ENSA Paris-Val de Seine et là-bas, à l'université de Huazhong de se frotter à la réalité urbaine mais aussi culturelle et sociale du territoire Wuhanais et de sa campagne.



Journée Portes Ouvertes de l'Ecole
Le 4 mars 2017, de 10h à 18h
Entrée libre

La Journée portes ouvertes de l’ENSA Paris-Val de Seine a lieu le 4 mars 2017 de 10h à 18h.
Au programme :
- Des visites commentées du bâtiment et des centres de ressources (départs toutes les 15 minutes) par des étudiants
- Des conférences de présentation de l’ENSA Paris-Val de Seine par M. le directeur : à 11h, 14h30 et 16h
- Des stands pour tout savoir sur l’ENSA Paris-Val de Seine, les admissions, les inscriptions, les équivalences…
- Des expositions réparties sur les 7 étages du bâtiment pour découvrir les travaux étudiants
- Des stands des associations étudiants
- Et aussi : des animations musicales et une restauration légère
Venez nombreux !


 

 



Rencontre avec Sergio Ferro autour des thèses de "Dessin/Chantier"
Du 2 janvier au 25 mars 2017

Sergio Ferro est peintre, architecte et professeur. Il propose une rencontre en marge de son exposition de peinture actuellement présentée à la Galerie SPARTS (Paris 6e) le vendredi 3 mars à 18h en salle du CA à l’Ecole nationale supérieure d'architecture de Paris-Val de Seine.
Son exposition à la galerie SPARTS est intitulée « Résurrection », elle est proposée du 2 au 25 mars.
En savoir plus.


Workshop Européen
« Sous le périph, les rails ? Paris-Ivry, un kilomètre »
Du 17 au 24 février 2017

Télécharger le programme détaillé du Workshop Européen 2017

Consultez le catalogue des éditions 2014-2015-2016 du Workshop Européen

Pour la quatrième année consécutive, L’Ecole nationale supérieure d’architecture Paris Val de Seine lance le Workshop Européen dans le cadre de la semaine intensive du 2ème semestre de Master 1 (S8), du vendredi 17 février au vendredi 24 février 2017.

Le Workshop Européen associe au principe du « projet court », l’invitation d’enseignants-architectes européens. La venue d’architectes étrangers offre l’opportunité aux deux cents quarante étudiants concernés répartis en six groupes d’une quarantaine, ainsi qu’aux enseignants, de découvrir des pédagogies alternatives, de connaître différentes approches, spécifiques à chaque culture, afin de favoriser les échanges et un regard distancié sur les pratiques pédagogiques. Cette année, à l’issu du workshop, les enseignants-invités poursuivront au long du semestre leur participation à l’enseignement du cycle Master, au sein des six domaines d’études.

Le thème de cette édition est « Sous le périph, les rails ? Paris-Ivry, un kilomètre ». Les expérimentations de ce module d’enseignement intensif obligatoire s’appliquent à une zone urbaine identifiée. Ce territoire qui franchit le boulevard périphérique, entre Paris et Ivry-sur-Seine, contient des zones stratégiques de développement à l’échelle de la métropole et du Grand Paris, objets de réflexions urbaines et architecturales inévitablement inscrites dans une échelle de temps incertain, long et court à la fois.

Le Workshop Européen est ponctué d’une série de conférences ouvertes à tous, rencontres avec les six architectes invités. Il s’achève le vendredi 24 février par la restitution commune des travaux des équipes dans le grand amphi de l’ENSAPVS à partir de 14h, et par la présentation publique des projets en salle d’exposition de l’Ecole jusqu’au 10 mars. Ce workshop est marqué par la publication d’un ouvrage rétrospectif consacré aux trois premiers workshops européens 2014, 2015 et 2016, catalogue papier publié par l’ENSAPVS et également disponible pour la première fois, en version web.

Lancement
Amphi 310
Vendredi 17 février
10h - présentation et visite du site

Jury Final
Amphi 310
Vendredi 24 février
14h - avec la participation de personnalités extérieures

Exposition
Salle d’exposition
Du 24 février au 10 mars
De 10 à 18h, entrée libre
Le 04 mars de 10h à 18h

Conférences
Amphi 310, entrée libre

Vendredi 17 février
18h - Frédéric FLOQUET (Es)
18h 45 - Olivier RAFFAELLI (Br)

Lundi 20 février
18h - Richard MANAHL (Autr)
18h 45 - Aljosa DEKLEVA (Sl)

Mardi 21 février
18h - Giulia MARINO (Ch)
18h 45 - Jonathan WOODROFFE (Uk)


Coordination : Dominique Pinon, enseignant


Cycle de conférences « Secrets de fabriques » 2016-2017 :
« Reconversion // innovation »

Après avoir centré ce cycle de conférences sur le thème « Global-Local » (année 2014-15) et sur le thème « Architectures // Transversalités » (année 2015-16), il sera question d’aborder cette année le thème « Reconversion // Innovation ».

Restaurer, reconvertir, transformer représentent aujourd’hui plus des deux tiers de l’activité de la construction. La reconversion du patrimoine architectural et urbain a toujours fait partie des préoccupations de l’architecte. Nombreux sont les exemples remarquables à travers l’histoire de l’architecture, depuis le projet d’Andrea Palladio pour la basilique de Vicence jusqu’au projet de Carlo Scarpa pour le musée de Castelvecchio à Vérone.. Aujourd’hui, l’intervention sur l’existant représente une part de plus en plus importante dans l’activité de l’architecte, ce qui a des répercussions à l’échelle patrimoniale, urbanistique et environnementale. Au-delà même des enjeux patrimoniaux, la réutilisation de constructions existantes est le pivot d’une conception architecturale et urbaine privilégiant l’idée d’un environnement durable : il s’agit d’une démarche qui valorise les centres anciens et s’oppose à l’étalement des villes engendré par une urbanisation galopante.

Travailler avec l’existant, c’est travailler avec le contexte, que cela soit celui de l’édifice, de la ville, ou du paysage. Un bâtiment est toujours construit pour une fonction précise : habitat, industrie, équipement, et s’adapte au site dans lequel il prend place. L’évolution historique des usages ou des contextes, est parfois plus rapide que l’usure des murs. De nombreux édifices ou quartiers trouvent une nouvelle destination : des châteaux sont transformés en bureaux, des gares en musées, des usines en lofts…

Il y a plusieurs enjeux dans ces transformations :

- Evaluer les constructions qui doivent être protégées
- Concilier la valeur de ces patrimoines sans compromettre leurs qualités initiales
- Instaurer un dialogue entre architecture ancienne et création contemporaine

Comme le dit l’architecte tessinois Aurelio Galfetti, en parlant de son travail sur le château Castelgrande à Bellinzona : « Restaurer, c’est transformer ! ». Tout projet architectural est une modification de l’état existant du monde, et demande une attention particulière aux traces laissées par le temps.

Devant l’importance de ce phénomène, l’innovation architecturale est incontournable. Adolf Loos disait que « La tradition ne vaut d’être dépassée que pour être améliorée ». La réutilisation de structures anciennes pour de nouvelles fonctions, la mixité des programmes, l’adaptation des matériaux anciens nécessitent bien souvent de faire appel à des solutions innovantes pour répondre aux contraintes actuelles : si l’innovation consiste à rompre avec les habitudes et à créer de nouvelles solutions, la complexité des situations contemporaines engage notre capacité d’imagination plus encore que par le passé, et devient un enjeu majeur du XXIème siècle…

Consulter les actualités précédentes

ENSA Paris-Val de Seine
3/15, quai Panhard et Levassor
75013 Paris